Pour les amateurs de parfums, le musc caractérise une senteur charnelle, veloutée et enveloppante. Fascinante odeur en parfumerie, découvrez l’histoire de cet arôme.

Le musc : une sécrétion animale brune

D’origine animale, le musc est un liquide sécrété par une glande située sous la peau du porte-musc, un animal vivant en Asie. Produit exclusivement par le chevrotain mâle, l’animal était abattu afin que les 30 grammes de sécrétion brune puissent être prélevés. Une fois sec, le musc se solidifie et dégage une odeur exceptionnellement forte et boisée. C’est cette senteur animale qui est principalement exploitée dans le monde de la parfumerie. Mais comme le porte-musc est une espèce en voie d’extinction, voilà plusieurs années déjà qu’il est strictement interdit de le chasser.

Un arôme artificiel

Alors, comment expliquer ces parfums et bougies parfumées au musc ? Tout simplement par le fait que les muscs utilisés pour parfumer les bougies ou utilisés en parfumerie sont d’origine synthétique. L’odeur du musc a tout simplement été reconstituée par les parfumeurs. Cet arôme artificiel de musc est élaboré dans les laboratoires des grands groupes de la parfumerie. De nouveaux muscs synthétiques sont d’ailleurs en cours d’élaboration pour une meilleure tenue. Le musc synthétique évoque toujours une sensualité à fleur de peau. Les parfumeurs recherchent toujours de nouveaux muscs n’ayant aucun impact négatif aussi bien sur la santé que sur l’environnement.

Des parfums enivrants

Afin de reproduire le parfum extrême du musc, des molécules ont été créées. Les nitromuscs, largement utilisés dans la parfumerie du XXe siècle diffusent un parfum poudré, floral et animal, mais sont désormais interdits par la législation. Les muscs polycycliques dégagent une senteur poudrée, légèrement framboise et mûre, florale violette et propre, bien qu’elles présenteraient des risques pour l’environnement. Les molécules les plus inoffensives aux yeux de la législation sont les muscs macrocycliques à l’odeur chaude, cireuse, rappelant la cire d’une bougie ou le beurre de cacao. Le muscenone, boisé, poudré et complexe, évoque quant à lui la peau d’un bébé.

Article de la catégorie Parfum avec mot(s)-clé(s) .